La France vue d'ici...

Pauvre Meuse !

26 Octobre 2013 , Rédigé par Julien DIDRY

Pauvre Meuse !

A l’issue de la réunion de la CDCI (1), je dois vous avouer que je ne pensais pas écrire cet article. J’avais imaginé pas mal de scénarios mais pas celui-là. Replaçons cette réunion dans son contexte. Le schéma initial regroupant les codecoms de Charny, Verdun, Val de Meuse et Voie Sacrée a été rejeté par les communautés de communes du Val de Meuse (autour de Dieue), et Voie Sacrée (autour de Souilly).

Depuis quelques semaines, un plan B était à l’étude. Un plan B pour essayer de créer cette agglomération, véritable outil de développement économique et social pour un territoire. Ce plan B pouvait être proposé au travers d’un amendement lors de cette réunion de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale.

Au final, deux amendements ont été déposés. Le premier par Arsène Lux, le Maire de Verdun proposant un regroupement des codecoms de Charny et Verdun. Le deuxième par Marie-Claude Thil, soutenue par le groupe des 12. La différence entre les deux résidait sur le périmètre et la gouvernance. Nous proposions d’y adjoindre les communes de Belleray/Dugny assortie d'une gouvernance équilibrée entre le rural et l’urbain. Ce dernier point était essentiel pour que les communes de la Codecom de Charny acceptent. En effet, lors du dernier bureau de la Codecom, les élus ont fait part de leur volonté de créer une agglomération au 1er janvier 2014 sous condition d'un accord local (représentativité). Tous sauf le maire de Belleville et la Présidente de la Codecom de Charny. Ils se disent favorables à la Communauté d’Agglo, mais pas au 1er janvier 2014. Excusée à la CDCI, la Présidente de la Codecom de Charny, par la voix du Président du «club» des Présidents des codecoms de Meuse a fait lire un courrier signifiant son opposition. Ce courrier a pesé lourdement dans les votes qui ont suivi.

Comme le veut le règlement de la CDCI, les deux amendements ont fait l’objet d’un vote séparé. L’amendement du Maire de Verdun a été rejeté largement avec seulement 9 voix favorables sur la quarantaine de votants (avec les pouvoirs). C’était prévisible. Ce qui l’était moins est le rejet du deuxième pour une voix manquante. La messe était dite ou presque. Suspension de séance… Il était possible de proposer un nouvel amendement en séance, mais avec un schéma (périmètre) différent. Dans une salle adjacente, des discussions ont eu lieu pour identifier ce pourrait qui faire évoluer les opposants. Il en est ressorti que la représentativité était le point de blocage, bref qu’il fallait que le maire de Verdun accepte un accord local, ce qu’il refusait jusqu’à présent. Et il a accepté. A partir du moment où les territoires concernés étaient d’accord, qui pouvait s’opposer à la création de l’agglo autour de Verdun ? Refusé également ! A la sortie, certains jubilaient en silence tout en rasant les murs. D’autres se justifiaient avec des arguments alambiqués. Bref ils ont suivi les consignes…

Ces votes ont eu lieu à bulletin secret, donc ont ne peut pas dire qui a voté quoi, même si on le sait précisément… Mais une chose est certaine, les membres de la CDCI directement concernés par cette fusion (Charny et Verdun) ont voté (au moins à 80 %) pour cet amendement. L’avenir du verdunois a donc été décidé par ceux qui n’y vivent pas, sur l’autel de règlements de compte et de calculs politiques pour les prochaines municipales. Affligeant ! Mais c’est bien connu, les politiques sont bien plus préoccupés par les prochaines élections, que les prochaines générations. Ils ont peut-être gagné, mais c'est la Meuse et le Nord-Meusien qui ont perdu.

(1) c'est quoi une CDCI cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L'Anonyme 04/11/2013 10:11

"Bref ils ont suivi les consignes… "
Vous êtes en rien démocratique, chacun son point de vu, et effectivement si le point de vu n'est pas égal au vôtre cela était forcement dicté.
Cessez les calomnies.

Julien DIDRY 06/11/2013 23:52

L'Anonyme... Assumez vos propos et ne masquez pas votre nom...

Claude ANTION 28/10/2013 14:21

Mercredi 23 Octobre, les élus de Thierville, réunit en commission générale se sont positionnés pour un vote favorable à l'amendement présenté par M.C. THIL.
J'ai voté cet amendement ainsi que l'amendement de synthèse.
Les élus de Thierville sont déçus par le vote défavorable émis par 13 puis 14 membres de la CDCI car pour Thierville, la communauté d'agglomération était la structure qui permettait de vivre autrement un territoire et sa gestion. Thierville avait tout à y gagner. Nous serons, aujourd'hui et demain, encore et toujours auprès de ceux qui veulent œuvrer dans ce sens.

MERCY 28/10/2013 11:46

Demandons directement aux meusiens par RÉFÉRENDUM puisque les politiques pensent plus à leurs intérêts personnels qu'aux intérêts de leurs électeurs. C'est ce qu'on appel pour moi de la trahison des élus .

Bernard 26/10/2013 13:37

Encore une fois les ambitions et rancœurs personnelles de certains "élus (ues)" ont pris le pas sur l'avenir des citoyens. Quand je dis "élus" je veux parler de ces femmes et de ces hommes choisis par les "électeurs" pour représenter et promouvoir leurs aspirations, pour "travailler" au bien de tous ! Pauvres électeurs encore une fois spoliés ! De plus si certains élus opposés au projet de Communauté d'Aglo' avaient le courage de se "révéler" cela permettrait aux électeurs de "bien" voter lors des prochaines municipales !!.. Pauvres Meusiens !

Marie-Claude THIL 26/10/2013 08:04

Excellent compte-rendu. Cependant dans cette coalition d'élus qui a voté contre,qui aurait rejeté n'importe quel amendement, tout compte fait, car leur seule tête de turc était le maire de Verdun...ils étaient quand même tous du même bord politique , d'une certaine majorité départementale , et n'ont eu aucun état d'âme à sacrifier tous les autres maires du secteur pour l'atteindre ! Pathétiique !

alain ANDRIEN 26/10/2013 08:54

C'est vrai qu'il y a eu un mot d'ordre car mardi dernier à Saint Mihiel à la réunion des Pdts de Codecom et de l'exécutif du bureau des maires, les personnes présentent étaient toutes favorables à la création, à l'exception de 2 Pdts de Codecom qui ont argumenté sur les difficultés que cela poseraient (Saint Mihiel et Vigneulles).

Mais reconnaissons que si nous avions été entendus et unanimes sur une proposition commune, les représentants de la CDCI ne pourraient ce matin, justifier leur vote.
Nous avons perdu un an certes, mais ne désarmons pas. Ne nous divisons pas sur cet objectif.
Appuyons nous sur nos populations qui sur le périmètre étaient toutes favorables.
Reprenons le chemin (pas de Damas). et proposons une motion unique et inattaquable de l'extérieur, portée par les habitants à travers une gigantesques pétition et par toutes les tendances, toutes les élus et personnalités, tous les candidats aux prochaines élections, etc. favorables à la Communauté d'agglo.
Travaillons encore et encore, pour que cela devienne incontournable.