La France vue d'ici...

Le corbeau

3 Mars 2009 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Coup de gueule

Aujourd’hui, le quotidien Sud-Ouest révélait qu'Alain Juppé avait été destinataire d’une balle de 9 mm lundi matin dans une enveloppe kraft adressée à la mairie de Bordeaux. Avec une lettre dactylographiée d'une vingtaine de lignes. Quelques heures plus tard, parquet, Elysée et ministères concernés révélaient que Nicolas Sarkozy, Michèle Alliot-Marie et Rachida Dati avaient reçu des plis de même teneur, en fin de semaine dernière.

Sûrement influencé par ma triste expérience vécue l’an dernier avec « la lettre anonyme » reçue et relayée par la presse régionale, je n’accepte pas ces pratiques masquées. Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet, selon la formule consacrée, laissons faire la justice.

Plus largement, que l’on soit d’accord ou pas avec la politique des uns et des autres, je trouve ces méthodes inqualifiables (je pourrais les qualifier, mais pas sur ce blog) et inacceptables. Elles doivent être punies lourdement ! Certes, une balle dans une enveloppe est plus «inquiétante» qu’une lettre anonyme diffamatoire, mais sur le fond, le problème est le même.

Nous avons la chance de vivre en démocratie. Il y a suffisamment d’instances, de possibilités de s’exprimer et de protester ! A bon entendeur…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fabrice 04/03/2009 07:34

que de lacheté! la lettre anonyme a eu sa funeste période de gloire il y a 70 ans!Il est vraiment trop facile de se cacher derriére un nom qui n'en est pas un!Que reste t il comme moyen d'exprimer son mécontentement? les urnes!mais là aussi c'est de façon anonyme ...je préfére de loin la lettre au percepteur de Desproges.signé:un ami qui te veut du bien