La France vue d'ici...

La démocratie, un état d’esprit…

15 Mars 2009 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Politique

Hier à l’occasion de la fête de l’internet à Bras, j’ai pris plaisir à expliquer aux visiteurs l’esprit de la «e-démocratie». Mais attention, pour s’inscrire dans cette démarche, il faut être convaincu de l’importance de la faire vivre. Pour autant, ce n’est pas Internet qui va changer l’élu ! Comme j’aime à le répéter, ici, les commissions municipales sont largement ouvertes aux habitants. Normal vous allez me dire, mais quand on compte «55 non-élus », investis dans ces commissions (pour 15 élus), c'est certainement un cas rarissime dans l'hexagone. Cette situation ne se décrète pas. Pour en arriver là, il faut ouvrir le débat, accepter la contradiction, bref admettre qu’un élu n’a pas toujours raison… J'en profite pour saluer mes collègues du Conseil Municipal qui partagent cette vision.

Utilisé dans cet «esprit», Internet peut être un formidable outil. Avec l’évolution des comportements, du mode de vie… les gens ne prennent plus (ou n’ont plus) le temps de venir aux Conseils Municipaux. Sur le sujet, Il y a deux écoles. La première est de ne pas accepter ces changements et comme j’ai pu l’entendre  «qu'ils se déplacent !», la deuxième est d’utiliser ces nouveaux moyens pour que la démocratie vive !!! Je préfère m’inscrire dans cette seconde voie.

Environ une semaine avant la séance, nous envoyons par mail aux Brasiliens (170 familles sur 280) l’ordre du jour détaillé. Ils ont jusqu'à 22h30 (le jour du Conseil), pour réagir ou poser des questions. Les élus s’engagent à y répondre le soir même, en questions diverses. Il est maintenant possible de poser une question vocale (par téléphone) en utilisant le «fil direct». Celles et ceux qui n’ont pas internet peuvent donc laisser un message au 09.79.52.10.06, il est transformé et transmis automatiquement par mail aux élus.

On a souvent l’occasion de me le rappeler «pour vivre heureux, vivons cachés… ». Certes, en jouant la transparence, on est plus enclin à se faire chahuter sur les décisions, les délibérations etc… Qu'importe, personnellement, je pense qu’il est essentiel d’associer les habitants tout au long du mandat, plutôt que de les séduire 6 mois avant l’élection…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article