La France vue d'ici...

Immobilier ou «e-mobilier» ?

4 Septembre 2009 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Infrastructure

Est-ce qu’il y a une école ici ? Il y a encore peu de temps, cette question était surement la première posée par les familles souhaitant s’installer dans un village. Aujourd’hui, c’est l’accès à internet qui pour beaucoup, devient la préoccupation première ! Mais ce qui a surpris plus d’un élu, c’est la mutation très rapide des besoins.  Pourtant, depuis une décennie, les technologies numériques et internet transforment progressivement l’économie, mais aussi les modes de communication, de vie ou de consommation. Il y a les élus qui l’ont vu venir (et surtout qui avaient les moyens d’anticiper) et les autres. Les « autres », qui en fonction de leur proximité avec le milieu urbain ou d’une fibre optique qui passe par là, ont la chance d’offrir ou non du haut (voire du très haut) débit à leurs administrés. Ce constat nous amène directement à la question de l’aménagement du territoire et le devenir de la ruralité. On ajoute une couverture GSM « aléatoire » par endroit et un zeste de taxe carbone (qui part surement d’un bon sentiment, mais qui au final peut se transformer en une taxe sur la ruralité) et on devine aisément le fossé qui se creuse. Où alors (et c’est peut-être une volonté), l’objectif est de concentrer l’habitat autour des agglomérations pour transformer lentement les zones rurales en «réserve» pour faire la balance avec la pollution urbaine… En tout état de cause, on ne passera pas à côté d’un débat sur l’avenir de la ruralité

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

FAbrice 07/09/2009 04:57

C'est triste toutes ces e-négalités

Sylvain LEBEAU 06/09/2009 21:19

Oui, tout à fait d'accord.Ce qui sortira de la réforme des collectivités territoriales sera aussi un indicateur de la place laissée à la ruralité dans le pouvoir local.