La France vue d'ici...

Au cœur des retraites

24 Septembre 2010 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Débat

Au lendemain des manifestations sur les retraites, on assiste comme à chaque fois à une guerre des chiffres. La participation diffère fortement selon la police ou selon les manifestants… On note que pour le moment, les plus jeunes, qui par leurs mouvements font en général plier le gouvernement (CPE etc…), ne se mobilisent pas. Pour eux, la retraite c’est loin…

Mais si cette mobilisation, certes importante, ne connait pas l’ampleur souhaitée par les syndicats, c’est surement que la question divise les salariés, la population voire même les politiques.  Naturellement les sondages montrent que majoritairement les français sont attachés à l’âge légal de 60 ans,  mais  tout le monde semble d’accord sur la nécessité d’une réforme pour conserver notre système de répartition. Après, c’est sur les modalités qu’on peut discuter pour combler le déséquilibre entre les dépenses et les recettes de la protection sociale, un déséquilibre prévu de longue date,  dû entre autres aux évolutions démographiques de la société française. Doit-on taxer au-delà du revenu du travail ? Allonger la durée ? Diminuer les pensions ? Moduler en fonction de la pénibilité ?

Aujourd’hui on se dirige plutôt vers l’allongement de l’âge légal à 62 ans si le Sénat l’entérine. Mais il reste peut-être une marge de manœuvre pour le deuxième seuil, c'est-à-dire le passage de 65 à 67 ans de la retraite à taux plein, mesure qui pénaliserait notamment les femmes, plus souvent victimes de temps partiel et de carrières discontinues.  Dans tous les cas, il faudra aussi et surtout se pencher sur l’emploi des + de 55 ans pour qui, il n’est pas simple de trouver un job quand ils sont à la recherche d’un emploi ou tout simplement d’éviter qu’ils soient mis sur une voie de garage comme ça peut être le cas dans certaines entreprises.

Au-delà des postures politiques ou syndicales, il est nécessaire que tous les acteurs trouvent un compromis car la notion de protection sociale repose avant tout sur un consensus social fort qui tient compte entre autre de l'avenir des générations futures.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Corinne Beck 25/09/2010 09:15



J'apprécie ton article, loin des tiraillements droite-gauche ; un article comme j'aimerais en lire plus souvent dans la presse. Résoudre le problème des retraites implique une démarche
mathématique raisonnée et raisonnable, et surtout détachée des aspirations individualistes.



Cédric 24/09/2010 18:14



bonjour, hé oui pas faciler de se mobiliser, mais je pense que la republique ou ses représentants ont oublié un mot de la langue française : " Référendum ", ça serait la moindre des choses que
pour un sujet aussi important, on consulte les interressés et non pas les députés qui défendent un parti politique et non un opinion populaire. Si la demographie est a l'heure actuelle un
problème, on peux toujours arreter de verser un montant superieur d'allocation (instaurer un plafond plus bas) pour un nombre d'enfant supérieur à 2 par exemple surtout que plus l'on a d'enfant
plus on aura du mal a "leur trouver un travail". Pour la sécu on a instauré la RDS, pourquoi ça marche pas ? les gens qui pondent des lois sont ils les gesn les plus à même à le faire ? n'y a t
il pas de solutions ? les finances de l'état sont elles transparentes, truquées, justifiées ? la spéculation de la productivité n'est elle pas déséquilibrée? comment retablir l'équilibre ?
ne doit on pas surtaxer les produits d'origine etrangère qui innodent nos supermarchés affaiblissant les producteurs français ? Tout ça pour dire que je n'ai plus confiance ni au système ni en
ceux qui nous dirigent. Pour les + de 55 ans, comment peut licencier une personne de cet age la ? on pourrait pas faire des lois qui les protègeraient ? on pourrait pas aider les entreprises
plutot que les banques ? je vous laisse méditer et je ne pense que qu'un jour le vote (ni un putsch) nous sauvera.