La France vue d'ici...

Cure de jouvence numérique

16 Janvier 2011 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Numérique

Chaque année, la remise des labels ville-Internet est pour moi un moment important. Ce n’est pas uniquement pour le plaisir de recevoir un arobase supplémentaire comme vendredi dernier à Bordeaux avec «@@@ ville-internet 2011» saluant ainsi notre politique active dans le numérique. Mais cette rencontre est aussi l’occasion pendant 2 jours de participer à des ateliers thématiques ou des forums extrêmement riches d’enseignements.

Mais chaque année, c’est la même chose, je repars avec la tête pleine d’idées et la farouche volonté de transposer ces initiatives en Meuse. Mais très vite, je reviens à la réalité de notre département… La Meuse n’est pas la Gironde et les moyens financiers n’ont rien à voir. Certes, mais après avoir écouté attentivement les élus girondins, c’est flagrant, ils ont une grande maîtrise du sujet et surtout une réelle vision des enjeux numériques. Et quand on parle du manque de moyens financiers des collectivités, un intervenant n’a pas manqué de rappeler «quand on est pauvre, on est obligé d’être plus intelligent». Plus intelligent pour faire des économies et investir dans des domaines d’avenir (voir article préparer demain dès aujourd’hui). En clair, la volonté politique sur le sujet est essentielle et Il n’est pas trop tard. Il est impératif de couvrir les zones blanches, d’améliorer les zones grises et d'aborder le sujet de la montée en débit à 8, 16 mégas… sans oublier la fibre demain.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sylvain LEBEAU 22/01/2011 09:34



Oui, il faut prévoir d'ores et déjà le déploiement de la fibre. Et former les élus.