La France vue d'ici...

L’é-vasion commerciale ?

2 Novembre 2011 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Numérique

Sur les six premiers mois de l’année 2011, les sites de vente en ligne ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 20%. Devant cette tendance qui va encore se développer, on peut se poser la question de l’impact sur le commerce local.

Les Français ont dépensé 17,5 milliards d’euros sur internet au cours des 6 premiers mois de l’année 2011.  Sur la même période, les secteurs de la mode-habillement et le tourisme ont signé les plus fortes progressions de chiffres d’affaires (+16%), loin devant les produits high-tech (+8%) et les ventes aux professionnels (+5%).

Pourtant, plutôt que d’y voir une concurrence féroce, certains entrepreneurs en France voient dans le numérique l’opportunité de nouvelles perspectives. Des commerçants soignent ainsi leur site, leur blog et leur présence sur les réseaux sociaux pour conquérir la clientèle. Des enseignes traditionnelles ont investi dans le drive pour proposer à leurs clients de cliquer sur la souris et d’ouvrir leur coffre pour récupérer ses courses.

Avant le numérique, des habitants du grand Verdun (et aujourd’hui encore) n’hésitaient pas à faire des kilomètres pour aller trouver une marque, un prix etc… dans les départements voisins voire dans un pays frontalier.  Le développement de la zone commerciale du Dragon a peut-être atténué cette tendance. Il reste (heureusement) des gens pour acheter essentiellement à Verdun,  d’autres qui vont voir un peu ailleurs, mais achètent aussi à Verdun et enfin il y a ceux qui achètent sur le net, à Verdun et ailleurs…

Que faire ? Résister ou accompagner le changement ? Je pense qu’il faut aller là où les gens sont. Et une partie des consommateurs est sur le net alors aidons les commerçants locaux à être présents sur la toile au travers d’un portail en ligne qui référence des produits, des promotions et leur savoir faire.  Le tout relayé sur les réseaux sociaux. Parce qu’il y a des affaires intéressantes à faire ici, de la qualité et des commerçants sérieux ! Après qui peut porter ce projet ? Car un simple site vitrine ne suffit pas…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article