La France vue d'ici...

L’électeur veut-il entendre la vérité ?

3 Mai 2013 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Coup de gueule

Ce matin sur Canal+, une journaliste a titillé le ministre Benoît Hamon sur le changement c’est pour quand ? Dans 2 ou 3 ans ? Bref le changement ce n’est pas pour maintenant. La réponse du ministre est choquante au premier abord : «vous voyez un candidat aux présidentielles dire pendant la campagne que le changement c'est dans 3 ans ?». Une réponse choquante, mais en fait, c’est malheureusement vrai… C’est vrai, mais c’est dramatique. Faire des promesses pour séduire l’électeur, en sachant pertinemment qu’on ne pourra pas les tenir… c’est le lot de la politique. Et les promesses non tenues, c’est valable à tous les échelons. Reprenez les programmes des candidats aux différentes élections, même locales, et jugez…

Le mensonge est donc une arme d’élection massive et la langue de bois est un outil approprié pour parler aux électeurs et électrices qui souhaitent se faire dire, ce qu'ils veulent entendre. Cela changera-t-il un jour ? Est-on condamné lorsqu'on est politique à devoir jouer ce jeu pour accéder à certaines responsabilités ? Au final on a les représentants qu’ont mérite et la responsabilité doit, à mon humble avis, être partagée entre tous les acteurs, élus comme électeurs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article