La France vue d'ici...

Le grand Verdunois ?

13 Septembre 2010 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Actualité

J’ai participé samedi à la traditionnelle rencontre des Maires de Meuse à Verdun Expo en présence du «gotha» politique meusien et la nouvelle Préfète qui vient tout juste d’arriver en Meuse. Une réunion très dense avec des sujets qui préoccupent les élus locaux, notamment la suppression de la taxe professionnelle ou encore la réforme des collectivités.  Après deux heures, les débats ont commencé à s’animer avec comme déclencheur l’intercommunalité. Pour rappel, la réforme en cours préconise entre autres, une rationalisation des communautés de communes (fusion etc…). Si on se penche sur le verdunois, Il faut bien admettre que le découpage réalisé en 2002 présente des incohérences. Par exemple, les habitants se demandent toujours pourquoi Belleville n’est pas avec Verdun. Mais tout le monde sait bien que la forte personnalité des élus locaux, la volonté des Conseillers Généraux d’avoir chacun leur Codecom, les conflits d’hommes ou encore les enjeux politiques ne sont pas étrangers à cette situation.

Huit ans plus tard, rien n’a changé, sauf peut-être la loi qui devrait être plus dirigiste. En tout cas, les Hommes sont les mêmes et les conflits aussi… D’où mon intervention sur la «gouvernance des communautés de communes» lors de cette réunion. Il me semble important que la voix des communes se fasse toujours entendre dans les «codecoms du futur». Sinon nous n’aurons plus rien à dire sur notre cadre de vie, notre embellissement, notre urbanisme etc… Bref, une sorte de suppression des communes non avouée. Si c’est le but recherché, autant le dire clairement.

Alors se rassembler avec d’autres pour rationnaliser les coûts, certainement, mais seulement avec une gouvernance qui permette aux élus d’agir sur l’avenir de leurs territoires. Certes, ce n’est pas simple, il faudra trouver un fin dosage entre efficacité et concertation.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article