La France vue d'ici...

Les métiers manuels aussi

11 Octobre 2010 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Débat

La réussite scolaire est l’une des préoccupations majeures des parents. C’est bien naturel de se soucier de l’avenir de ses enfants. Pour autant, l’épanouissement d’un jeune ne passe pas impérativement par des études longues. Avant, on dirigeait systématiquement les élèves en difficulté vers les métiers manuels. Maintenant, certains se rendent compte qu’en devenant maçon, plombier, boulanger, mécanicien, charpentier, peintre etc…, on peut gagner sa vie, à condition d'avoir la passion et le savoir-faire. Un savoir-faire indispensable car les techniques ont évolué, les outillages se sont modernisés, les matériaux sont devenus plus complexes…

Pourtant ces métiers n’ont pas toujours la considération qu’ils méritent. Rappelons que l'artisanat est le premier employeur de France, avec plus de 900 000 entreprises qui font travailler 3 millions de personnes. Alors les C.A.P, B.E.P ou B.T.S classes pré professionnelles peuvent aussi permettent de donner des objectifs aux enfants et des perspectives de carrière. Certes, quand on veut faire des études longues c’est bien, mais n’oublions pas qu’il y aussi l’apprentissage, l’alternance...

Bien entendu, c’est bien normal que les parents soient fiers quand leurs enfants ont un beau métier, mais c’est quoi un beau métier ? Et puis surtout c’est quoi le bonheur ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Armellle REBAUD 27/11/2010 16:40



Bonjour Julien,


Est il utile de rappeler à quel point en tant que directrice d'une Maison Familiale et Rurale je ne peux qu'appuyer avec une conviction profonde et une expérience certaine les propos que tu
tiens.


Le plus beau métier c'est celui que je ferais avec passion, dans lequel je pourrais m'accomplir et qui me permettra de vivre et de faire vivre ma famille. Alors y-a-til pour celà un métier plus
ellitiste qu'un autre ? NON.


La formation pour adulte m'apprend aujourd'hui que bien trop d'adultes que nous sommes, avons à une époque choisi ou avons du (les métiers manuels trop mal vu par nos profs et nos parents...)
faire un métier intellectuel. En effet, vous n'imaginez pas le nombre de personnes que je vois là où je suis (pharmacien, juristes, commerciaux...) revenir aux métiers manuels (paysagiste,
agriculteur, maçons)...


Alors offrons, nous parents à nos enfants la possibilité de choisir un metier "bien" pour eux et non pour nous !!!