La France vue d'ici...

Un FabLab pourquoi pas...

11 Mai 2013 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Numérique

Un Fab-Lab est un laboratoire de fabrication, un atelier de prototypage à la demande, composé de machines-outils pilotées par ordinateur et destiné à tous : utilisateurs, étudiants, lycéens, collégiens, créatifs, bricoleurs du XXIème siècle, artistes, artisans, commerçants...

Grâce à des interfaces informatiques, «ergonomiques » et de plus en plus interopérables, il devient plus aisé pour des usagers non-spécialistes de prendre le contrôle d’outils techniques. L'avantage particulier d'un Fab-Lab est qu'il facilite la matérialisation du numérique, la collaboration, les liens, les échanges. Il s’inscrit pleinement dans l’objectif de réduction de la fracture numérique et dans l'intelligence collective.

Les différents Fab Labs en France et dans le monde combinent tous, de manières différentes, cinq fonctions correspondant à cinq publics : la simple découverte du pouvoir de faire, de fabriquer, qui s’adresse aux enfants ou aux bricoleurs ; l’éducation par l’action, qui s’adresse aux écoles et universités ; le prototypage rapide, qui s’adresse aux entrepreneurs et créateurs ; la production locale, qui répond notamment aux besoins de pays en développement, mais aussi à ceux d’artistes, designers ou bricoleurs qui ne cherchent pas la grande série ; et l’innovation, l’invention des objets, des espaces, des formes de demain. La FAB-LAB a aussi un rôle à jouer dans la maîtrise de l’obsolescence programmée en prolongeant la vie des équipements électroniques, électroménagers, informatiques…

Alors pourquoi et pour qui un FabLab chez nous ? Plusieurs partenariats sont à l'étude. Ci-dessous quelques exemples.

Lycées

Le lycée Vauban pour ses formations technologiques, peut trouver un intérêt dans le FAB LAB au niveau de projets personnels des élèves. En effet, même s’ils disposent de matériel pédagogique sur le sujet, ils ne sont utilisés que dans le cadre scolaire et du programme. Avec le FAB LAB, les élèves pourront mener un projet personnel. Pour exemple, dans un FAB LAB en France, deux jeunes ont développé un projet de petit robot autonome, compagnon des maraîchers pour les aider dans les tâches quotidiennes répétitives et coûteuses, en temps et en argent (désherbage). Destiné au marché des petits maraîchers dont la surface d’exploitation avoisine les 6 hectares, il sera commercialisé d’ici la fin 2013 au prix de 15.000 euros. Le marché ciblé représente une surface totale de 60.000 hectares sur les 260.000 hectares de production nationale de légumes. Le chiffre d’affaires visé est de 450.000 euros dès 2014 pour doubler en 2015. Partis de rien, les deux ingénieurs ont développé leur premier prototype de ce robot grâce à Artilect, le Fab Lab toulousain.

Autre partenariat dans le domaine scolaire avec la Maison Familiale et Rurale située à Bras sur Meuse qui rassemble environ 100 élèves. La démarche est différente. Le partenariat serait d’intégrer dans le programme de formation de certaines filières, des ateliers de créativité au Fab Lab dans des domaines d’application variés, pouvant aller de l’agriculture à la domotique, en passant par l’aéromodélisme, la robotique, la confection de vêtements (communicants ou non), la fabrication de mobilier, etc…

Artisans et économie locale

Un autre exemple concret de partenariat avec deux entreprises locales. Nous avons à Bras sur Meuse, une société de fenêtres, portes PCV, Alu, bois… Au-delà de la production standard, cette entreprise à une gamme personnalisée sur mesure. La responsable de ce pôle, qui s’occupe également du Design, est très intéressée pour s’appuyer sur le Fab Lab pour le prototypage de ses projets. Aujourd’hui, pour ce type de petites entreprises de moins de 50 salariés, cette étape n’est pas envisageable économiquement.

Cette personne chargée du désign qui est très créative, n’est pas trop adepte des outils numériques. Le Fab Lab lui permettra de s’affranchir de cette barrière technologique, et pourra se consacrer pleinement à la créativité. Par exemple, elle souhaite réaliser des éléments personnalisés sur les portes. Une fois le projet modélisé,  le prototype pourra être imprimé en 3D (au format ou à l’échelle).

Localement, ce partenariat présente un autre intérêt économique. Grâce au prototype (et les données vectorielles), elle fera produire ces éléments localement par une société située à Charny sur Meuse (1km de Bras), spécialisée dans la transformation du métal, son cisaillage, son pliage et le débits pour souder tous métaux (fonte, aluminium...).

Cette société de Charny voit avec le Fab Lab une voie de développement. En effet, il devient simple de décliner le prototypage sur d’autres projets pour des objets à base d’aluminium, de fonte ou par combinaison du métal et du bois ou métal/Verre.

 Voir vidéo sur le sujet source (Europe1) 

 

 

Particuliers, monde associatif etc…

Avec la mise à disposition collaborative des machines-outils (fraiseuse, imprimante 3D, découpe laser…), les bricoleurs, artistes ou techniciens de toutes générations, amateurs et professionnels de toutes spécialités, peuvent travailler le bois, le métal ou le textile dans le cadre de projets personnels. Il sera possible de fabriquer toutes sortes d’objets utiles, amusants ou esthétiques (objet d’art, pièce mécanique, système électromécanique, domotique, modélisme, vêtements, drone, mobilier…). Bien entendu, les machines ne font pas tout, toutes seules. La créativité et l’intelligence humaine restent le cœur de ce type d’activités, mais l’accès à une communauté ouverte aux échanges de compétences et à un certain nombre d’outils inaccessibles aux particuliers et permettant la réalisation d’objets élaborés ouvrira de nouveaux horizons à vos projets…

Voir la vidéo de l'émission MeuseNumérique sur LNRADIO avec Pascal MINGUET, le pionnier des FABLAB ruraux en France 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Alexandre 09/08/2014 15:12

Si les fablab se développent rapidement on est quand même en retard sur les anglophones pour ce genre de lieux collaboratifs, c'est d'ailleurs en partie grâce à eux que l'impression 3d s'est démocratisé.

Yann Forget 16/05/2013 22:37


Bonjour Julien,


J'ai une question plus qu'un commentaire : Est-ce que c'est un outil qui peut-être utile à de petits projets industriels dont notre département et notre pays manquent tant ?


Yann

Julien DIDRY 16/05/2013 23:14



Yann, dès l’apparition des premiers fab labs dans le monde, beaucoup les pensaient réservés aux pays en voie de développement.  Aujourd’hui, avec la crise qui frappe toutes les économies et
les industries, des fab labs apparaissent partout en Europe et sont en passe d’être les initiateurs d’une nouvelle révolution industrielle. Je réponds donc oui...