La France vue d'ici...

Musique et terrasses, mission d'intérêt général...

24 Février 2012 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Actualité

Chaque été, le festival Musique et Terrasses (MET) transforme le quai de Londres en scène musicale pour le bonheur de milliers de jeunes et de moins jeunes. On oublie souvent que derrière ce rendez-vous incontournable au coeur de Verdun, il y a des bénévoles qui tous les ans, jonglent pour financer la programmation de ce festival au retentissement régional.

Dans son édition du 23 février, notre quotidien régional (article Est Républicain) nous fait part des difficultés rencontrées par MET pour boucler le budget, d'où un risque réel pour l'édition 2012. Pourquoi ? Une baisse des subventions de la ville de Verdun mettrait à mal le festival. Je n'ai pas à porter de jugement sur autre ville que la mienne, mais cette situation m'amène à une réflexion. Au-delà du fait que ce festival draine des gens de toutes la région, qu'il participe à l'économie locale et notamment aux commerces du quai pendant la saison, son impact sur l'image et l'attractivité du grand verdunois est évident. Personnellement, je pense que toute manifestation qui contribue à l'attractivité pour notre territoire au sens large, ne devrait pas être financée par la ville d'accueil uniquement. C'est l'affaire de tous. Nous ne pouvons pas vivre en autarcie dans nos villages. Que seront nos communes sans un Verdun fort ? Sans un verdunois attractif ? C'est d'ailleurs un raisonnement qu'aurait pu avoir le Maire de Verdun avec la MJC en 2004, quand il a décidé d'arrêter son financement, alors que de nombreux adhérents proviennent de la ville de la Paix… Bref.

En tout cas, une intercommunalité plus forte dans le verdunois prendrait tout son sens pour soutenir ce type d'action. Cela éviterait à des associations comme MET d'être prisent en otage par des conflits de personnes. Mais comme certains élus préfèrent garder leur semblant de pouvoir, on passe à côté de moyens au service de projets vecteurs d'attractivité. Ceux qui sont au coeur des débats actuels sur l'intercommunalité vont dire que je suis d'accord avec Arsène Lux sur la création d'une communauté d'agglomération ? Oui je suis d'accord, mais à condition que les millions d'euros de dotations supplémentaires soient destinés à rendre le verdunois plus fort et attractif. Ca passe par des investissements porteurs d'avenir pour les générations futures... et des soutiens à des actions comme le festival Musiques et Terrasses.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article