La France vue d'ici...

Qui est le patron ?

14 Février 2010 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Politique

Dans un article publié sur ce blog le 6 décembre dernier (des infrastructures et des moyens), j’évoquais les assises des territoires ruraux, souhaité par le Ministre de l'Espace rural et de l'aménagement du territoire. Ce mardi 9 février, le chef de l'Etat a conclu ces Assises en présentant un plan d'action pour les zones rurales. Il prévoit notamment le développement de l'Internet à très haut débit dans les zones à faible densité de population avec pour objectif un accès pour 100% des foyers français à l'horizon 2025. D’autres sujets abordés à Bar-le-Duc ont été repris au niveau national, comme les besoins en infrastructures routières et ferroviaires, preuve que nos préoccupations meusiennes sont les mêmes dans de nombreux départements ruraux. Il a promis également l’ouverture d’un grand chantier sur «l’équité dans la distribution des dotations de l’Etat», préalable indispensable pour un département comme la Meuse.

Maintenant il faut attendre la traduction dans les faits car entre les discours et l’application sur le terrain… La preuve est dans son discours ! Après avoir insisté sur l’importance des services à la personne, il a pris l’exemple des maisons d’assistantes maternelles et a fustigé les contraintes exagérées pour les mettre en place. Sans remettre en cause l’importance des conditions de sécurité ou d’hygiène, il a demandé «d’arrêter la folie règlementaire» avant d’ajouter «Heureusement qu’on n’impose pas ça aux familles, sinon on nous retirerait nos enfants». Monsieur le Président, la folie règlementaire n’est pas seulement dans ce domaine. En tout cas, ces propos ressemblent à un aveu d’impuissance. Est-ce que la technocratie est plus forte que le politique ? J’ai une idée sur le sujet…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article