La France vue d'ici...

Un virage (encore) manqué pour le verdunois

25 Septembre 2013 , Rédigé par Julien DIDRY Publié dans #Intercommunalité

Un virage (encore) manqué pour le verdunois

Avant même la date fatidique du 3 octobre, on peut dire que la création d’une communauté d’agglomération avec Verdun , Charny, Souilly et Val de Meuse est tuée dans l’œuf. On savait que ce périmètre proposé par Mme le Préfet était risqué… On ne refera pas l’histoire.

Ces derniers jours, j’ai beaucoup échangé avec des élus du Val de Meuse. Je ne parle pas de ceux qui ont voté contre par intérêt personnel… Non, je parle de ceux qui ont voté contre, par crainte, certainement influencés voire manipulés par quelques-uns. On aura fait le maximum pour convaincre, mais ça n’a pas suffit.

Avec le G12 (le groupe des 12 et maintenant 14), on va remettre l’ouvrage sur le métier. On ne va pas laisser le verdunois péricliter sans bouger ! N’en déplaise à ceux qui n’ont pas de vision de l’avenir, ou plutôt ceux qui ont une vision de l’avenir, mais le leur…).

Ce qui est très dommageable, c’est d’avoir raté une occasion extraordinaire de penser l’aménagement du territoire autrement. Je ne cesse de le rappeler, mais l’agglomération telle qu’elle était proposée était un cas unique en France. Aucune majorité n’était possible automatiquement. Il aurait fallu travailler tous ensembles et faire les choix qui garantissent un avenir ici. L’enjeu de l’agglo était bien à ce niveau.

Il en est ainsi. Contrairement à ce qui se passe ailleurs où les regroupements s’opèrent, ici on préfère rester dans son coin, avec son pseudo pouvoir…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jacques 29/09/2013 11:23

Ce n'est pas aux élus à qui il faut s'en prendre, après avoir suivi les débats et notamment ceux de l'Etat par la voix du sous prefet, j'ai pu constater que l'Etat au lieu d'être neutre, a pris l'initiative de plomber le Val de Meuse (intervention dans l'octroi d'un prêt par la CDC, afin de forcer les élus à choisir l'agglo, convocation d'un maire avec "menaces" certes verbales mais quand même) et cela a
fait l'effet contraire. Tout comme j'entends que le Président du Val de Meuse est responsable, c'est n'importe quoi, ce sont les élus des conseils municipaux qui décident et non le Président. Arrêtons de chercher un responsable qui n'est pas le bon. A force de renter dans le Val de Meuse, par les services de l'Etat et par le dernier tract du maire de VERDUN (quelle grossière erreur de choix d'intervention!!!), on a braqué les élus de ce territoire car je connais des personnes qui auraient votées pour l'agglo et qui ne l'ont pas fait car choqués de la façon de procéder. Le plus responsable c'est bien l'Etat, à se demander si ce n'était pas volontaire,

Claire 26/09/2013 16:24

Des citoyens du val de MEUSE ont bien compris les interets de chacun , on a pu lire dans les tracts du val de MEUSE du règlement de compte. Quel dommage que les communes qui souhaitent rejoindre Verdun ne puisse pas le faire . Mme le Préfet devrait reconsidérer la question.

Julien DIDRY 26/09/2013 22:12

Ce ne sera pas simple, mais espérons....